Comment améliorer les performances et la vitesse de chargement de votre site web ?

Guide SEO

La vitesse du site Web donne une première impression de votre entreprise. Il est important de comprendre que vous n’aurez pas de deuxième chance. La faible vitesse du site Web est l’une des choses les plus frustrantes qui détourneront les gens de votre site, mais surtout notre cher Googlebot.

Les sites Web vont vous coûter beaucoup plus d’argent et vous allez perdre votre réputation. En réduisant le temps de chargement des pages, vous optimisez les processus de marketing et de vente mais surtout votre SEO. Vous obtiendrez un trafic plus important, et allez attirer davantage de prospects qualifiés pouvant être convertis en clients. Dans cet article, je vais vous donner des recommandations pour améliorer les performances de votre site Web et le temps de chargement des pages.

L’importance de la vitesse de votre site Web !

Le temps de chargement d’une page est une mesure de performance Web qui indique le temps nécessaire pour qu’une page s’affiche sur l’écran de l’utilisateur.

Voyons comment l’optimisation de la vitesse du site Web influence les facteurs clés webperf d’un site Web :

  • conversion
  • visibilité
  • facilité d’utilisation

Tunnel et taux de conversion

La conversion sur les sites Web est un facteur important dans la réussite de votre entreprise. Cela signifie que vos visiteurs doivent faire ce que vous voulez. Par exemple, ils achètent votre produit, s’abonnent à des campagnes de newsletters, s’inscrivent à un webinaire ou téléchargent un guide. Plus la page se charge rapidement, plus le taux de conversion sera élevé. Selon les recherches de Hubspot, un délai d’une seconde signifie une réduction de 7% des conversions. Par exemple, le ralentissement d’une seconde d’une page pourrait coûter 1,6 milliards de dollars de ventes à Amazon, chaque année.

La Visibilité SEO, et le temps de chargement

Le temps de chargement de votre site Web influence également la facilité avec laquelle les utilisateurs peuvent trouver votre site Web. La vitesse des sites Web est l’un des facteurs pris en compte par Google lors du référencement des sites et de leur optimisation. Un site Web peu performant a une expérience utilisateur médiocre et, par conséquent, gagne moins de visibilité dans les résultats de recherche et grâce aux dernières MAJ algorithmiques de Google. Depuis décembre 2017, notre  cher moteur a commencé à référencer également sur la base des versions mobiles des pages Web, même pour les recherches sur les ordinateurs de  bureau et portables. Le but de cette décision est de protéger les utilisateurs des sites Web peu performants et non-optimisés pour tous les appareils.

Expérience utilisateur

La convivialité et l’expérience utilisateur sur site Web, telle que la vitesse de la page Web, le temps de chargement et la réactivité du site aux demandes des utilisateurs, a un impact direct sur la fidélisation de la clientèle. Plus votre site Web est performant, plus l’utilisateur sera satisfait. Une bonne expérience utilisateur est un moyen de créer une base de clients importante et une marque forte.

Comment évaluer la vitesse de votre site Web

Avant de commencer l’optimisation de la vitesse de votre site Web, vous devez déterminer votre temps de chargement actuel. Ensuite, il faut déterminer ce qui ralentit votre site. Puis, vous devez définir des objectifs de performance de votre site Web. En 2019, le temps de chargement des pages recommandé est de 3 secondes maximum. Selon les recherches de Google sur la vitesse moyenne sur mobile, presque la moitié des sites Web ont la vitesse recommandée.

Si vous allez optimiser la vitesse de votre site Web et travailler sur l’optimisation des ses performences, vous aurez un avantage non négligeable par rapport à vos concurrents. Les méthodes d’optimisation de la vitesse d’un site Web que je vais présenter dans cet article, sont très différentes. Retenez que parfois, la solution d’un problème peut avoir un impact négatif sur un autre aspect de votre site. Je recommande l’analyse de la vitesse du site Web après chaque modification du site, vous pourrez ainsi déterminer quelles actions vous donnent les meilleurs résultats.

ATTENTION !!! Votre navigateur stocke localement vos sites Web. Alors, il peut vous présenter plus rapidement les pages, si vous les revisitez. Par contre, un visiteur qui trouve votre site pour la première fois, peut avoir une autre vitesse.

Il existe plusieurs outils et services en ligne pour connaître la vitesse de votre site Web et le tester. Voilà quelques exemples qui devraient être testés et que j’utilise au quotidien :

  • Serpstat One Page Audit
  • GT Metrics
  • Page Speed Insights

Serpstat One Page Audit est un choix très pratique qui vous permet de faire un suivi technique des erreurs d’une page (404, titres dupliqués etc…). L‘audit d’une page  vous montre les facteurs de référencement et propose des recommandations pour les corriger. La vérification d’une page est beaucoup plus rapide que l’audit complet du site.

Il faut uniquement entrer les données dans les champs prévus (l’URL de la page, le nom de la page, l’user Agent), et votre identifiant et mot de passe vont apparaître automatiquement.

Enfin, cliquez sur Start Audit, et dans quelques instants, Serpstat fournit un résumé avec les bugs qui sont trouvés sur la page. Pour voir le rapport complet, cliquez sur Result.

Les erreurs sur la page sont classées par ordre de priorité :

  • High priority — erreurs graves
  • Middle priority — erreurs moins importantes
  • Low priority — erreurs que vous devriez vérifier
  • Information — recommandations
  • Virus — résultats des tests de logiciels malveillants

En outre, ce rapport montre des solutions utiles pour optimiser votre page et résoudre vos problèmes.

GT metrix vous permet de mesurer, sur les moteurs de recherche Google et Yahoo, les performances de votre site : le temps de chargement de votre page en secondes, le nombre de requêtes pour afficher votre page et le poids de votre page. Comme plusieurs autres outils, il vous propose aussi des recommandations pour optimiser les performances de votre site Internet.

Par exemple, son onglet Waterfall vous montre les points de ralentissement d’une page, sous forme de barre graphique. Vous pouvez cliquer sur la barre et obtenir des informations détaillées sur le temps de chargement.

Sous cet onglet, vous allez voir une analyse de chargement des ressources.

Voici toutes les étapes par lesquelles le chargement d’une ressource peut passer :

  • Recherche DNS
  • Connexion
  • Blocage
  • Envoi
  • En attente
  • Réception

Page Speed Insights est un outil gratuit de Google. C’est toujours intéressant de savoir comment Google vous évalue. Cet outil vous donne une note sur 100 et un code couleur. Les différents codes couleur vous permettent de vous repérer :

  • Rouge — erreurs importantes que vous devez corriger rapidement
  • Jaune — erreurs à corriger à un certain moment
  • Vert — point forts de votre site Web

Évidemment, il indique aussi toute une série de conseils pour optimiser votre site Web, et vous pouvez visualiser l’affichage de votre site sur les appareils mobiles et les ordinateurs.

Retenez que les outils ne sont pas une panacée. Pour avoir de vrais résultats, vous devez réaliser plusieurs tests de vitesse et webperf. Il est préférable de les faire à différents moments de la journée. La meilleure façon de réaliser la série de tests est de le faire toutes les  heures, puis collecter les résultats sur une semaine.

Les conseils pour accélérer votre site Web

Il existe de nombreuses façons de rendre votre site Web plus rapide, et je vous dévoile créé la liste des techniques les plus efficaces à mon sens.

1. Utiliser un réseau de diffusion de contenu (CDN)

Un réseau de distribution de contenu est un ensemble de serveurs Web qui se trouvent dans différentes régions du monde et qui coopèrent pour mettre à disposition des utilisateurs du contenu Web ou des données. En hébergeant le site Web sur un seul serveur, toutes les requêtes des utilisateurs sont envoyées au même endroit. Pour cette raison, le temps nécessaire au traitement de chaque requête augmente. En outre, le temps de chargement augmente lorsque les utilisateurs sont éloignés du serveur. Avec CDN, à chaque fois que votre utilisateur visite le site, le serveur le plus proche va servir les pages. En conséquence, le contenu est transmis à un utilisateur plus rapidement, et la vitesse du site Web augmente. C’est une méthode coûteuse mais efficace pour optimiser le temps de chargement.

2. Déplacer le site Web chez un hébergeur réputé pour sa vitesse de chargement

Il existe trois types d’hébergement Web :

  • Hébergement partagé
  • Hébergement de serveurs privés virtuels (VPS)
  • Hébergement dédié

L’hébergement partagé est le type d’hébergement le plus populaire. C’est le moyen le moins coûteux qui permet d’obtenir l’hébergement d’un site web. Il est essentiel de choisir un hébergeur rapide et performant, pour une meilleure optimisation. Avec l’hébergement partagé, vous partagez l’UCT, l’espace du disque et la mémoire vive avec d’autres sites qui utilisent ce serveur aussi. C’est la raison principale pour laquelle l’hébergement partagé n’est pas aussi rapide que VPS ou l’hébergement dédié.

Les hébergements de serveurs privés virtuels et les hébergements dédiés sont plus rapides. VPS utilise plusieurs serveurs pour la distribution de contenu. En outre, vous disposez d’une machine virtuelle puissante, qui est installée sur un serveur, mais le serveur physique n’est pas à vous. Si votre site Web a un trafic moyen ou si vous avez un site d’E-commerce avec des pics de trafic à certaines périodes, VPS serait votre solution optimale.

L’hébergement dédié est la méthode la plus chère à utiliser. Dans ce cas, vous pouvez obtenir un serveur physique complet, qui sera hébergé dans les locaux de l’entreprise.

3. Compresser vos images

Les images peuvent, elles aussi, stimuler l’engagement de vos utilisateurs. Néanmoins, vos images doivent être correctement optimisées pour le Web. Le côté négatif de l’utilisation d’images, c’est qu’elles utilisent généralement de gros fichiers qui ralentissent un site Web.

La meilleure méthode pour réduire la taille de l’image consiste à compresser les images, vous pouvez utiliser des outils tels que ImageOptim, JPEGmini, Imagify, ou Kraken. La procédure va prendre un peu de temps.

4. Utiliser la mise en cache

La mise en cache est le processus de stockage de la version actuelle de votre site Web sur l’hébergement, c’est-a-dire que la page Web ne s’affiche pas encore et encore,  chaque utilisateur. Une page Web en cache ne devrait pas, à chaque fois, envoyer des requêtes de base de données.

Grâce à la mise en cache, vous pourrez économiser les ressources de votre serveur. Ce sera donc un gros avantage.

D’ailleurs, il existe divers plugins qui vous permettent de mettre en place un cache et de gagner ainsi du temps. Vous pouvez utiliser les plugins suivants : W3 Total Cache ou W3 Super Cache fonctionnant avec WordPress. Si vous utilisez VPS ou l’hébergement dédié, vous pouvez configurer la mise en cache sur vos paramètres généraux. Dans le cas de l’hébergement partagé, la mise en cache du site Web n’est pas disponible.

5. Réduire l’utilisation de polices Web

Les polices Web sont devenues très populaires dans la conception de sites Web. Malheureusement, l’utilisation de polices Web a un impact négatif sur la vitesse des pages. Les polices Web ajoutent des requêtes HTTP supplémentaires aux ressources externes. Les mesures suivantes vous aideront à réduire la taille du trafic des polices Web :

  • Utilisez les formats WOFF2 pour les navigateurs;
  • Utilisez uniquement les caractères qui sont utilisés sur le site;
  • Choisissez les styles nécessaires.

6. Détecter les erreurs 404

Une erreur 404 est retournée par un serveur HTTP et cela signifie qu’une page web « n’existe pas ». C`est un mauvais signal pour l’expérience utilisateur de votre site, et pour Google.

Il est donc prioritaire de corriger les erreurs 404 sur un site.

7. Réduire les redirections

Une redirection 301 permet d’indiquer une page qui a changé d’adresse. En outre, elle permet de conserver l’essentiel de cette page, et elle aide à l’indexation aux moteurs de recherche.
Malheureusement, les redirections de sites Web créent des requêtes HTTP supplémentaires, qui ont un impact négatif sur vos performances. je vous conseille de les garder au minimum ou de les supprimer.

Tout d’abord, vous devez identifier toutes vos redirections. Vous pouvez utiliser Netpeak Spider ou Screaming Frog pour identifier rapidement les redirections. Ensuite, vous devez vérifier si les redirections sont nécessaires ou pas.

8. Diminuer le nombre de plugins

Les plugins ajoutent des fonctionnalités spécifiques. Malheureusement, si vous avez trop de plugins installés, il faut utiliser plus de ressources. En conséquence, votre site Web fonctionne plus lentement. En plus, vous pourriez avoir des problèmes de sécurité.

je vous conseille de vérifier tous vos plugins et de supprimer ceux qui ne sont pas nécessaires.

Tout d’abord, faites les tests de performance de votre page pour savoir quels plugins ralentissent votre site Web. La vitesse du site Web dépend non seulement du nombre de plugins installés, mais également de leur qualité.

Derniers conseils perso :

Un gain  de performance et de vitesse peut dans certains cas doper votre ranking et  parfois sur des requêtes très concurrentielles !

Essayez d’éviter les plugins qui chargent beaucoup de scripts et de styles ou qui génèrent beaucoup de requêtes de base de données. 😉

NinjaLinker
Web & SEO Addict depuis 2005, Consultant SEO indépendant depuis 2013, je me passionne pour toutes les techniques SEO avancées White, Grey et Black Hat. J'accompagne quotidiennement de grandes entreprises, start-ups et PME, afin de les épauler à concevoir et déployer leur stratégie SEO de manière efficace et perenne. Un projet, un audit, des questions ? Me contacter